La Cali reconnue pour son action

18 novembre 2019

Politique de la ville
La Cali reconnue pour son action

La Cali est la première collectivité en Gironde signataire du contrat de mobilisation et de coordination locale sur les violences sexistes, sexuelles et intrafamiliales.

25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Rendez-vous pour une représentation théâtrale « La Cave » par la Compagnie du Hasard suivie d’un temps d’échanges. Pièce écrite à la suite d’une rencontre avec des femmes victimes de violences.

  • 2 représentations 14h et 19h30 – entrée gratuite
  • Salle des Fêtes de Libourne (1 rue Montesquieu – dessus du marché couvert)

Tous les partenaires sont engagés et sont présents pour l’organisation de cet événement avec le soutien financier de l’Etat, le département, l’association maternité de l’hôpital et l’association le Lien.

La gravité et la multiplicité des violences sexistes et sexuelles, dont les femmes sont les principales victimes, constitue un phénomène d'ampleur, tant dans la sphère privée que publique, reconnu grande cause nationale du quinquennat. Depuis 2012, le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD) de La Cali  composé de plus de 60 partenaires institutionnels et associatifs, a fait de la lutte contre les violences intrafamiliales et l’aide aux victimes un axe clé de son travail.

La signature en décembre prochain entre la Préfecture de la Gironde, le Tribunal de Grande Instance de Libourne, le département de la Gironde, la gendarmerie, l’Académie de Bordeaux, La Cali, le centre hospitalier de Libourne, et les associations de victimes (Centre d’Information des droits des femmes et des familles, le Lien, Vict’Aid) d’un contrat de mobilisation et de coordination locale sur les violences sexistes, sexuelles et intrafamiliales (dans le cadre de la nouvelle stratégie nationale de prévention de la délinquance), vient reconnaître l’exemplarité de ce travail partenarial et le consolider.

En complément de la réponse de proximité apportée par le CISPD (prévention, prise en charge, répression et réparation) pour faire reculer les violences et mieux protéger les victimes, le dispositif  existant de mise à l’abri des victimes en situation de détresse la nuit (transport et nuitée dans un hébergement d’urgence - nuits d’hôtel) pourra désormais être activé par les maires des 45 communes de La Cali.

Des actions spécifiques seront menées pour permettre une plus grande fluidité dans le parcours de sortie de ces violences (du repérage des victimes vers leur retour à l’autonomie).
Action de prévention concrète à venir dès 2020, une formation sur les violences sexistes et sexuelles proposée à tous les professionnels recevant du public (secrétaire de mairie, sage-femme, médecin, assistante sociale, juriste, enseignant, éducateur, animateur…)

Les chiffres de la prise en charge locale

  • 450 femmes victimes de violences en 2018 ont été accompagnées par l’intervenante sociale en gendarmerie, poste porté par l’association VICT’AID.
  • 150 personnes victimes de violence accompagnées par l’association CIDFF.
  • Création de 33 places d’hébergement d’urgence pérenne par Le Lien, dont 6 places pour les 18-25 ans.

Le TGI de Libourne a nommé une Vice-procureur, Mme Meyer, référente sur ces questions.

 

Partager cet article